Get Adobe Flash player

 

La synthèse est une des qualités primordiales d'un rapport de stage. La note des évaluateurs n'étant en aucun cas proportionnelle à la taille du rapport.

 

Le risque actuel avec les sources d'information n'est pas la pénurie mais la surabondance d'informations. Chaque phrase doit avoir un intérêt et être insérée dans un ensemble logique. Les généralités ainsi que tous les passages intégralement repris qui proviennent de sources extérieures (téléchargés, recopiés, photocopiés, etc.) doivent donc être renvoyées en annexes. Il est déconseillé de rédiger des phrases avant d'avoir construit un plan détaillé pour organiser les idées.

 

Le style doit rester sobre : les superlatifs, les tournures passives, les formes négatives, le point d'exclamation, certains adverbes (très, beaucoup, toujours, jamais...) et certains adjectifs (incroyable, formidable, énorme...) témoignant de l'enthousiasme de l'étudiant sont à éviter. L'emploi d'acronymes (ANPE, CCI, GPAO...) doit rester modéré et ceux-ci doivent être expliqués lors de leur premier usage ainsi que dans une table des abréviations, le cas échéant.

 

Hormis pendant la soutenance ou en conclusion, les jugements de valeur et les formes normatives (il faut, nous devons...) sont à éviter et doivent dans tous les cas être accompagné d'argumentations. L'emploi du "je" et les récits d'expériences personnelles ne sont possibles que lors de la soutenance.

Partager cet article sur Facebook